Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LA MAISON DU PERE, C'EST QUOI?

"Tu aimeras le SEIGNEUR ton DIEU de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta pensée, de toute ta force... et ton prochain comme toi même!"(La Bible)


La Maison du Père est issue d'une vision qui permet aux personnes qui le souhaitent d'avoir à leur disposition un espace libre afin de guérir, restaurer ou approfondir leur relation directe avec Dieu en tant que Père... mais cet espace permet aussi d'avoir des outils pour guérir, restaurer, et approfondir leur relation avec leur prochain et avec soi-même

 

La MDP s'inspire du fonctionnement des églises de maison, où aucun programme n'est fait à l'avance, et où la direction est toujours inspirée sous l'action du Saint Esprit.

Rechercher Dans Ce Blog

CONTACT

Envie d'avoir plus de détails à propos de "La Maison du Père"? Contactez-nous par email à l'adresse suivante :

maisondupere@gmail.com

Archives Des Articles

CLIPS Olivier ROSA

 
 

2 décembre 2010 4 02 /12 /décembre /2010 16:30

Il était une fois un homme qui avait jardiné toute l'après-midi...

 

http://image-photos.linternaute.com/image_photo/550/autres-jardins-prives-jouet-sur-l-aubois-france-8380853534-950630.jpg

Tout en s'occupant de tailler les buissons, il s'enfonça une minuscule écharde dans le doigt. La douleur n'était pas grande, tout au plus ressentait-il une petite gêne.

Il choisit de ne pas tenter d'enlever l'écharde, et d'attendre que la douleur passe, et il se dit "qu'avec le temps, l'écharde s'en irait toute seule". L'important, c'était de ne pas y penser.

10784_1_320x240.jpg

Seulement voilà... Avec le temps, l'écharde resta à sa place et commença à créer une petite infection. Cela restait bénin à priori, mais notre homme commença à éprouver des difficultés à utiliser correctement sa main pour sa vie de tous les jours.

En effet, la moindre petite vibration sur sa main se faisait ressentir dans tout le doigt où était plantée l'écharde. Lorsque l'homme ne faisait rien, il n'y pensait pas car il n'éprouvait aucune douleur. Mais s'il bougeait, il était vraiment gêné!

 

Cette blessure resta là un très long moment de sa vie, et la situation devint telle qu'une sorte de peur s'installa chez notre homme concernant cette vilaine blessure. Si on la touchait à peine, la douleur devenait extrêmement aiguë. Si l'homme ne faisait rien, il commençait alors à réfléchir à cette blessure. Et plus le temps passait, plus cela empirait.

 

Puis vint le jour où il en eut assez, et il décida qu'il fallait vraiment que cela cesse!!! Prenant son courage à deux mains, il entreprit d'aller voir un médecin, mais seulement pour prendre un avis.

http://medias.lepost.fr/ill/2008/07/15/v-21-1012008-1216142887.jpg

En allant voir le docteur, l'homme avait maintenant vraiment très peur que cette douleur devienne encore plus douloureuse qu'au départ... mais il savait aussi que c'était là la seule solution pour que cette douleur cesse de le pénaliser dans sa vie de tous les jours.

Le médecin lui proposa une minuscule opération sous anesthésie afin qu'il ne ressente rien lors de l'extraction de l'écharde, et de permettre ainsi de faire une cicatrisation en refermant correctement la plaie.

 

A la grande surprise du médecin, l'homme commença à hésiter en donnant des tas de petits prétextes pour ne pas se faire opérer. Et finalement, notre homme repartit sans que rien ne soit fait.

 

Cette petite histoire pourrait trouver un parallèle avec nos vies personnelles... Il suffit juste de remplacer l'écharde par des blessures très douloureuses que nous avons vécues au cours de notre vie :

- le rejet des autres et de soi,

- la culpabilité ou l'auto-culpabilité,

- la solitude et l'isolement,

- l'incompréhension

- l'absence de sentiments de la part des proches

- se faire dominer par quelqu'un (un parent abusif, un patron...)

- la perte d'un être cher...

 

La liste est malheureusement encore très longue.Et plus on est blessé dans notre enfance, et plus les répercussions seront dévastatrices dans sa construction d'adulte.

 

"Quand mon âme s'en souvient, Elle est abattue au dedans de moi".(Lamentations 3:20)

 

L'église a tenté de trouver des solutions ou des palliatifs, mais en commettant une erreur : elle a trop souvent misé sur le coté spirituel sans toutefois prendre en compte le domaine de l'âme. Pire, elle ne s'en occupe parfois pas du tout.

 

VOICI UN DES DRAMES DE CERTAINES ASSEMBLÉES : NE PAS ARRIVER A DISTINGUER L'ÂME DE L'ESPRIT! ET PIRE : NE PAS SAVOIR LES TRAITER DIFFÉREMMENT EN SE LAISSANT GUIDER PAR LE SAINT-ESPRIT!

A trop spiritualiser certaines choses, on a oublié que les douleurs de l'âme sont différentes de celles de l'esprit... Et surtout qu'elles ne se traitent pas du tout de la même manière!  

 

"L'homme a un esprit, une âme et un corps"   

(1 Thessaloniciens 5 :23 -24)

corps-ame-esprit-2.jpg

Lorsqu'on entend l'expression "Cela m'est venu à l'esprit"; on devrait en fait dire "Cela m'est venu à la pensée". Le cerveau est le siège de la pensée, des capacités intellectuelles. 

 

Un être humain pourrait être comparé à un ballon de football : il a une enveloppe de cuir (le corps), une vessie qui se gonfle (l'âme), et de l'air (l'esprit, qui est d'ailleurs traduit en hébreu par "souffle inspiré"). L'âme se situe entre l'esprit et le corps.  

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/e/e4/Adidas_tricolore.jpg/605px-Adidas_tricolore.jpg

 Lorsqu'elle meurt, une personne va dans 3 endroits différents :

- le corps va dans la tombe et redevient poussière

- l'âme va soit au ciel, soit en enfer

- l'esprit monte vers Dieu "Puis la poussière retournera dans la terre, comme elle y avait été, et l’esprit retournera à Dieu qui l’a donné”. (Écclésiaste 12: 7)
 

 

Donc, il est clairement établi que l'âme et l'esprit sont deux choses différentes...

 

Mais alors l'âme c'est quoi?

L'âme est notre être psychique, siège de nos sentiments et de nos émotions. C'est la conscience du "moi". Elle est représentée par une forme corporelle. 

C'est la partie la plus intuitive et subjective de notre être, où se manifestent :

. nos sentiments (l'amour, l'affection, la tendresse…mais aussi la haine, les ressentiments, les rejets)

. nos émotions (la joie, la peine, la souffrance, la paix, la colère...)

. la mémoire

. l'imagination

ame.jpg

L'âme, centre de l'être humain, se situe entre l'esprit de l'homme et son corps. Elle tire ses inspirations de l'un ou de l'autre, selon que ses désirs sont charnels ou spirituels.

 L'esprit et l'âme de l'être humain forment "son être intérieur", ce qui fait sa personnalité réelle. L'esprit et l'âme sont étroitement liés et il est impossible d'en définir la frontière. Seul le Saint-Esprit peut les pénétrer parfaitement et discerner ce qui vient de l'un ou de l'autre.

 

"Car la Parole de Dieu est vivante et efficace, plus tranchante qu’une épée quelconque à deux tranchants, pénétrante jusqu’à partager âme et esprit, jointures et moelles ; elle juge les sentiments et les pensées du coeur". (Hébreux 4:12)

 

corps-ame-esprit.jpg

Comme beaucoup de chrétiens n'arrivent pas à définir une nette différence entre âme et esprit, on peut rester interloqué en entendant certains chrétiens exprimer leur avis sur une situation (surtout sur celles que vivent les autres).

 

Quand tout va mal, certaines personnes vont surgir, "comme par hasard"... Souvent des connaissances qui vont essayer (maladroitement) de nous sortir des explications complexes pour expliquer ceci ou cela... et nous faire descendre le moral à zéro en nous donnant des affirmations, des conseils inappropriés, ou des jugements assassins. 

"Jusques à quand affligerez-vous mon âme, Et m'écraserez-vous de vos discours?" (Job 19:2)

20080206 problem solving

Autre exemple, la dépression est un sujet encore tabou dans de nombreuses assemblées chrétiennes. On a vite fait de dire "une personne chrétienne ne peut pas être dépressive, sinon c'est qu'elle n'est pas réellement convertie". Ou bien alors on peut entendre "Si on est dépressif, on n'a pas réellement saisi la promesse de Dieu qu'Il a tout accompli à la croix". Si seulement on pouvait être plus compatissant et compréhensif...

 

"Mon âme est dégoûtée de la vie! Je donnerai cours à ma plainte, Je parlerai dans l'amertume de mon âme." (Job 10:1) 

 

Pourtant, la Bible mentionne parfaitement des cas de personnes ayant vécu des dépressions et qui étaient des grandes figures bibliques :

 

- David a écrit des psaumes, lors de sa fuite face à son fils Absalom, montrant qu'il ne voulait pas vivre un tel drame familial.

 

- Eli venait de vivre un moment extrêmement puissant après le miracle de l'offrande consumée par le feu du ciel. Les prêtres de Baal venaient d'être exécutés, le peuple semblait revenir à Dieu... Et pourtant une seule parole de Jézabel l'a effrayé et l'a obligé a s'enfuir! L'excitation émotionelle de ce qui s'était passé par le miracle de l'offrande consumée et de l'exécution des faux prophètes, suivie de la peur de mourir par Jézabel ont été une accumulation trop rapide à assimiler. Eli a vécu ce que l'on appelle une "décompensation" .

 

- Jonas attendait que le jugement de Dieu tombe sur Ninive, mais il était si en colère de voir Dieu avoir compassion des ennemis d'Israël qu'il en fit une dépression et demanda à mourir.

 

coeur-francois-cheng-L-1.jpegExiste-t-il alors une solution pour enfin s'en sortir? Oui, mais pour cela, il va falloir accepter que Dieu aille dans l'endroit que l'on a cadenassé par crainte de souffrir encore et de raviver de douloureux souvenirs.

 

De quel endroit s'agit-il?

En fait, l'être humain est comme une maison qui est dotée d'une "cave" dans laquelle il va pouvoir ranger tous les souvenirs douloureux, les évènements fâcheux, les diverses blessures de la vie, bref... Tout ce qui est blessant et qui n'a pas trouvé de solutions. Grâce à cette cave, on va pouvoir mettre le surplus d'émotions ou de souvenirs afin de garder un équilibre psychologique.

 

Et très souvent, quand on ouvre la porte de la cave et qu'on regarde dedans, on y voit des choses qui font mal. En plus, une cave, c'est froid, humide, et sombre. On a vraiment envie de vite refermer la trappe pour ne pas souffrir davantage en repensant à tout ce qui a été accumulé là-dedans. Cette cave, c'est le subconscient!

 

cave.jpg

Problème : ce qu'on a rangé dans la "cave"... reste dans la cave! Donc en nous!!!

 

Cela fait alors non seulement partie de notre histoire, mais EN PLUS les problèmes ne sont pas réglés. Donc, nous cohabitons avec ces problèmes. Cela n'a strictement rien à voir avec un souci qui a pu être complètement réglé et  appartenant désormais au passé. Non, ce qui est dans la cave va nous poursuivre et influencer de mauvaise manière nos vies, nos pensées, nos comportements, nos choix...

Et qu'arrive-t-il lorsque la cave commence à être trop encombrée? Elle refoule tout d'un coup, et c'est la dépression!

38672_1541478218387_1277881217_1535871_5187817_n.jpg

Si l'on compare l'histoire de l'écharde avec celle des blessures, il y a une corrélation évidente. L'écharde a provoqué la douleur en n'ayant pas été guérie à temps, et cela a produit de mauvais rejetons (douleur, infection...).

 

"Mais alors comment guérir complètement?"

 

Il y a 2 facteurs à prendre en compte:

- Dieu est un gentleman : il ne "viole" pas notre personnalité et ne forcera jamais la porte de la "cave" que vous avez scellée si vous n'avez pas envie de l'ouvrir. Il attendra toujours que vous l'ouvriez vous-même, ou il vous aidera à le faire MAIS TOUJOURS avec votre accord.

 

- Il y a un temps pour chaque chose : une guérison très profonde du passé ne se fait pas toujours en 2 minutes, en particulier si cela touche au domaine identitaire. Dieu nous connait mieux que personne, et il va prendre le temps nécessaire pour nous permettre de cicatriser nos plaies. Ayons la sagesse d'accorder le temps au temps. Dieu a son "timing", et Il sait parfaitement QUAND faire les choses.Si cela touche le domaine identitaire, Dieu va permettre un processus de guérison personnalisé pour que l'on puisse se reconstruire

oiseau-libre-1.jpg 

Alors aujourd'hui, à quoi pensons-nous en songeant à nos propres "caves"? Et bien, Dieu a un avis là-dessus!

 

Il nous dit avec amour et douceur : "Mon enfant, prends courage! Acceptes-tu de me laisser aller là où cela fait mal? Moi je te guérirai à la mesure de l'espace que tu me laisseras pénétrer. Ne perds plus de temps car tu dois vivre le plan merveilleux que j'ai prévu pour toi depuis le commencement! Ne cohabite plus avec cette douleur, ne l'accepte plus! Je suis ton Père qui t'aime et je veux le meilleur pour toi! Tu es à mes yeux irremplaçable et unique. Je t'invite à faire le premier pas pour ta guérison, et Moi je ferai le suivant, et je te promets que tu ne souffriras plus."

 

Accepterons-nous de laisser Dieu guérir notre âme et notre esprit en faisant le premier pas? Si oui, alors préparez-vous à vivre des temps merveilleux avec Celui qui vous a envoyé sur cette Terre dans un but bien précis!

http://languages.bibleschools.com/french/images/repent.jpeg

"Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos". (Matthieu 11: 28)

 

Enjoy!

Partager cet article
Repost0
14 septembre 2010 2 14 /09 /septembre /2010 18:00

"Car je connais les projets que j'ai formés sur vous, dit l'Eternel, projets de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir et de l'espérance." (Jérémie 29:11)

 

Il vous arrive parfois de trouver votre vie minable, d'avoir tout raté, et que rien ne peut plus changer?

 

Voici une grande nouvelle pour vous :  C'EST UN ENORME MENSONGE!

Ce qu'Il désire par dessus tout, c'est que vous sachiez

- qu'Il vous aime,

- qu'Il vous appele à le connaître,

- qu'il veut changer votre vie,

- et qu'Il a de GRANDS projets pour vous, même si tout semble montrer que vous êtes un moins que rien aux yeux du monde.

 

En voici la preuve avec un homme qui a une grande importance dans la bible : Moïse! 

moise3-copie-1.jpg

 

Je pense que beaucoup de monde ont vu au moins un des nombreux films sur Moïse et les 10 commandements. Ce qui m'interpelle, c'est de voir que les réalisateurs ont toujours fait de lui un "surhomme", à la limite du héros tout puissant à qui rien ne peut arriver, toujours digne en toute circonstances, sûr de lui, qui a toujours la solution à toutes les situations périlleuses, et qui a vécu des situations romancées.

 

Et bien, au risque d'en décevoir certains, il n'en a pas été ainsi du tout! Ce n'est qu'en vivant des épreuves qu'il est parvenu à son statut de patriarche.

 

Voyons l'histoire de Moïse, mais sous un angle très différent de ce qu'on montre d'habitude. Attardons-nous seulement sur les 3 premiers chapitres d'Exode dans une version "l'histoire comme si vous étiez".

 

"Avant de t'avoir formé dans le sein de ta mère, je t'ai choisi; et avant ta naissance je t'ai consacré" (Jérémie 1 : 5)

 

Déjà, Moïse semble être né au mauvais endroit et au mauvais moment (combien de personnes vivant à notre époque disent cela en parlant d'elles-même? Cela provoque des malédictions dans leurs vies!) : la scène se passe au XIIIème siècle avant Jésus-Christ, à l'époque des pharaons Ramsès II et Minesptah . Les hébreux sont devenus esclave des égyptiens, et Pharaon trouve qu'ils sont beaucoup trop nombreux... Il craint qu'un jour ils parviennent à se soulever contre lui.  Il ordonne alors que tous les nouveaux-nés garçons soient jetés au fleuve dès leur naissance afin de stopper l'expansion du peuple hébreu.

 

C'est exactement à cette époque que naît Moïse. Après sa naissance, sa mère le cache durant 3 mois puis doit l'abandonner dans un déchirement dans une corbeille sur le Nil, près de la rive.

yokebed.jpg

Si Moïse existait à notre époque, il serait à ce moment de sa vie placé d'office à la D.A.S.S.


La fille du Pharaon, qui se baignait avec des courtisanes, trouve l'enfant et décide de l'adopter, bien qu'elle soupçonne l'enfant d'être hébreu. Elle demande alors à une petite fille qui était près de là de lui trouver une nourrice parmi les hébreux pour l'élever. Cette petite fille, Myriam n'était autre que la soeur de Moïse. Elle présente alors sa mère à la fille de Pharaon.

moise-sauve.jpg

Moïse va donc grandir auprès de ses vrais parents. Alors qu'il commence à peine à savoir parler (il n'a que 3 ans), on le retire de sa famille afin qu'il aille vivre à la cour de Pharaon.

 

Jusqu'à présent, il entendait tout le monde autour de lui parler en hébreu, et un peu en égyptien. On lui manifestait énormément d'amour et d'attention... Mais là, il ne va plus qu'entendre parler en égyptien, dans un cadre strict, plein de règles, et avec des gens qu'il ne connaît pas!

46212251

Troublé par ce brusque changement de cadre familial et social, le petit Moïse subit un choc émotionnel et psychologique qui va se manifester par un problème d'élocution : il va bégayer pour tout le reste de sa vie (chose qui n'est pratiquement jamais montrée dans aucun documentaire sur lui). En effet, ne sachant pas bien exprimer verbalement son incompréhension d'être séparé de ceux qui se sont occupés de lui jusqu'à maintenant, il est complètement normal que ce soit sur la parole que ce problème se répercute.

 

Si Moïse existait à notre époque, il irait consulter régulièrement un pédopsychologue, et un orthophoniste.

 

Moïse est élevé parmi les princes à la cour de Pharaon. Il y a beaucoup de règles à apprendre, beaucoup de contraintes mais aussi des tas de privilèges fort agréables... Il va apprendre l'écriture, les mathématiques, l'astronomie, l'astrologie, la lutte, les tactiques de la guerre, la politique, la diplomatie internationale... Il est naturellement enseigné sur la mythologie égyptienne, et il participe à des séances d'occultisme extrêmement poussées (la magie égyptienne est terriblement puissante à cette époque).

TEMPLE-EGYPTE-3.jpg

   

Il reste auprès de Pharaon jusqu'à l'age de 40 ans... Au temps voulu, Moïse est désormais préposé à des tâches princières : il gère beaucoup d'affaires internes au pays, et les chantiers en cours.

 

Si Moïse existait à notre époque, il serait à ce moment de sa vie à un poste équivalent à celui de ministre dans un pays gouverné par un despote!


Et c'est là que ses VRAIS ennuis vont commencer! Les hébreux de cette époque travaillent à la construction des villes de Pi-Ramsès et de Pithom. Lors d'une visite sur le chantier, il voit un des contremaîtres égyptiens frapper avec sadisme un esclave hébreu. Quelque chose le touche profondément en voyant cela! Ce n'est pourtant pas la première fois qu'il voit un égyptien battre un esclave... Cela était courant, et les hébreux n'étaient que du bétail pour les égyptiens... Lui resterait-t-il quelques souvenirs de sa petite enfance où il était avec ses parents hébreux?  

moise-egyptien.jpg 

Sautant de son char, Moïse regarde vite de tous les côtés pour s'assurer de ne pas être vu, et se précipite sur le contremaitre. Il le frappe si violemment que l'homme meurt. Moïse s'empresse de cacher le cadavre sous le sable. Il se dit "Personne ne m'a vu, l'affaire s'arrêtera là". Pas de chance, des hébreux l'ont vu et la nouvelle se répand vite!

Le lendemain, 2 hébreux se disputent, et Moïse qui passait par là tente de les séparer. Mais un des esclaves lui lance une réplique qui fait bien comprendre qu'il n'a pas peur de finir comme le contremaitre de la veille. Si tous les esclaves du chantier sont au courant, cela a dû s'apprendre auprès des égyptiens.

 

Pharaon apprend le meurtre que Moïse a commis! Ivre de colère, il prononce la peine de mort immédiate sur le prince qu'il cotoye pourtant depuis plus de 35 ans. Mais Moïse savait comment allait réagir Pharaon, et il s'était enfui bien avant que Pharaon sache toute l'histoire.

 

SI Moïse existait à notre époque, il serait à ce moment de sa vie recherché par toute la police du pays pour meurtre avec préméditation!

 

Lors de cette fuite, Moïse sait qu'il vient de tout perdre pour sauver sa vie : sa famille, ses amis, ses richesses, ses privilèges, ses petites habitudes, ses dieux... Pour un égyptien à cette époque, quitter son pays (qui est le plus puissant du monde connu) pour s'installer ailleurs est une pure folie! Moïse est de nouveau écrasé par un choc émotionnel et psychologique, exactement comme dans sa petite enfance. Tout en continuant son voyage en s'arrêtant au minimum, il arrive dans le pays de Madian, une région désertique et aride. 

 

En arrivant, il s'arrête à un puits pour boire de l'eau et il assiste à une dispute entre 2 groupes de personnes. Des bergères éthiopiennes avaient puisé de l'eau avec beaucoup de peine et étaient en train de faire boire leur troupeaux quand un groupe d'hommes se mit à les chasser violemment pour faire boire leurs propres troupeaux en utilisant l'eau que les femmes venaient de puiser. 

http://a3.img.v4.skyrock.net/a31/nefertary/pics/2575358879_small_1.jpg

Moïse a vu cette injustice. Il se remémore bien vite que s'il est en fuite, c'est parce qu'il s'est mêlé des affaires des autres. Mais il décide de passer outre ses pensées, il chasse les bergers indésirables... Les bergers sont marqués par l'autorité princière de cet égyptien, alors qu'il n'a meme pas décroché un seul mot lors de son intervention (Moïse tente de cacher qu'il est bègue à ce moment là).  Il va ensuite aider les femmes à faire boire le troupeau (alors qu'il ne l'a jamais fait auparavant, et qu'on lui a bien enseigné à la cour de Pharaon que cette tâche était réservé aux esclaves, chose qu'il se garde bien sûr de dire à haute voix). Cela va prendre des heures, mais au moins Moïse reste avec elles.

 

Elles lui apprennent qu'elles sont toutes soeurs, et que leur père Jéthro est le prêtre de Madian (les madianites sont des descendants d'Abraham) et son dieu s'appelle ELOHIM. Le groupe de femmes salue Moïse en le remerciant de son aide. Un peu dépité, il espérait suivre ces femmes pour trouver un refuge discret. Il reste tout seul, et se demande bien ce qu'il va faire. Autant rester près du puit pour le moment, et réfléchir à la situation demain.

 

Le père des bergères apprend ce qui s'est passé. Il s'étonne que ses filles n'aient pas demandé à Moïse de les suivre. Il les renvoie pour qu'elles aillent le chercher immédiatement. En effet, Jethro a été touché par le coeur de Moïse. Il ne veut pas le laisser isolé, car il sait qu'il est en terre étrangère. Il accueille cet égyptien au grand coeur, et lui propose au cours de la soirée de rester vivre avec eux comme berger, car il y a beaucoup à faire.

Etre berger à l'époque, c'était faire un travail qui permettait de vivre, mais qui ne représentait pas un poste social très envié, et même considéré comme dénigrant. Comble de l'ironie pour Moïse, les bergers étaient à l'époque en abomination aux égyptiens.

 

Si Moïse existait à notre époque, il ferait à ce moment de sa vie un métier au prestige équivalent à celui d'éboueur!

moise-berger.jpg

A cette période de sa vie, Moïse collectionne tout pour faire une dépression : il est étranger, fugitif, réfugié politique, bègue, berger, et recherché pour meurtre! Toute sa vie est un gros ratage! Le doute, le rejet, l'auto-culpabilité, et la peur sont tapis devant son coeur!  

 

Le choc des cultures est rude pour lui! Les autres bergers autour de lui se chargent de lui rappeler de temps en temps qu'ici, il n'est qu'un métèque égyptien, un païen idolatre, et qu'il est pour le moment trop imprégné  par ses manières princières pour faire un berger correct.

 

Si Moïse existait à notre époque, on lui dirait dans la plupart des assemblées chrétiennes que sa place n'est pas dans une église car il est impur, et on ferait courir le bruit auprès des chrétiens qu'il faut se méfier de lui.


Son passé est derrière lui, il tente de l'oublier, mais il y repensera souvent. Il va mener son existence en la vivant simplement et le mieux possible. Moïse épouse plus tard Séphora, la fille de Jethro. Comme son père, c'est une femme à la peau noire. Moïse va avoir un premier enfant avec elle : Guersom (qui signifie "je suis un étranger en terre étrangère" en rapport avec son mal du pays d'Egypte). 

moise et sephora

Les années passent... Avec le temps et l'expérience, Moïse réussit à devenir un bon berger. Il fait maintenant complètement partie de la tribu de Jethro qui l'a accueilli, et il est un papa heureux. Les rites des cultes que Jethro fait pour Elohim font maintenant partie de sa vie, et Elohim a supplanté Isis et Osiris.

Avoir un dieu unique, c'est quand même moins compliqué qu'avoir plein de dieux égyptiens, et Jethro est un tel exemple vivant des bienfaits de Dieu que Moïse s'y est adapté sans aucun mal. Bien qu'il repense souvent au passé, il a accepté avec joie sa nouvelle vie. On peut donc dire qu'il est complètement mort à ses ambitions et aux plans qu'il avait fixé lui-même jusqu'à présent.

 

C'est à l'âge de 80 ans que tout va se débloquer pour sa vie avec la manifestation de Dieu au travers du buisson ardent... Ce qui veut dire qu'il aura fallu 40 années de vie peu enviable en apparence pour qu'il soit "nettoyé" des 40 années précédemment passées en Egypte.

 

"Car tu nous as éprouvés, ô Dieu! Tu nous as fait passer au creuset comme l'argent." (Psaume 66 : 10 )

Moise-buisson-ardent2.jpg

Pour le reste, vous pouvez lire la suite dans la Bible après les 3 premiers chapitres d'Exode... Il y a beaucoup trop à dire, et l'intérêt principal est dans cette partie de la vie de Moïse.

 

 

A partir de là, tout ne sera qu'obéissance, tentative de faire accepter au peuple le Dieu de leurs pères, place d'autorité à prendre et à affirmer avec amour... Moïse va faire vivre au peuple hébreu une partie monumentale de son histoire.

 

moise_mer_rouge.jpg

A la fin de sa vie, Moïse a 120 ans... Il a vécu en égyptien jusqu'à ses 40 ans, vécu comme berger jusqu'à ses 80 ans, et il mourut en ayant accomplit jusqu'au bout une mission hors du commun!

 

Si Moïse existait à notre époque, on aurait pu dire qu'il est mort en ayant été un leader accompli, respecté des siens, patient comme un vrai patriarche, et ayant connu Dieu comme peu d'hommes ont pu le faire!

 

Certains pourront dire "Oui, mais c'était le destin que Dieu avait prévu pour lui! Il n'y a donc rien d'étonnant à ce que sa vie ait été un succès." FAUX! Archi-faux! Moïse avait tout à fait la possiblité de louper sa destiné à de nombreuses reprises pour des tas de bons prétextes!

 

 

Comment peut-on rater sa destinée? Simplement en refusant le plan que Dieu nous tend, et en faisant seulement ce que bon nous semble : cela relève de l'orgueil, car cela revient à dire "je sais que Dieu a un plan pour moi, mais je choisis de n'en faire qu'à mon idée"! Et chose surprenante, Dieu va respecter notre décision sans nous forcer à le suivre....... mais avec les conséquences que nous devons ensuite assumer à un prix très (trop) élevé.

 

Dieu nous aime au point qu'il respecte nos choix et nos décisions, même si nos choix ne sont pas les siens. Mais cela relève de NOTRE décision, venant de NOTRE volonté. Dieu va-t-il nous faire tomber la foudre sur la tête si nous choisissons de prendre un mauvais chemin face à un choix? Non... MAIS Il ne sera pas responsable de nos soucis à venir! Inutile donc dans ces cas-là de se plaindre à Dieu en lui disant "Mais pourquoi m'envoies-tu ces épreuves?"

 

Vous pensez que la vie de Moïse est un cas isolé? Détrompez vous!

Regardez en détail la vie de David...

Regardez la vie de Jérémie...

Regardez la vie de l'apôtre Jean lorsqu'il était prisonnier à Patmos....

Regardez  la vie des grands hommes de Dieu de l'époque des grands réveils spirituels...

 

Etaient-il si différents? Non, ils ont juste répondu à l'appel de Dieu, et ont choisi de dire "oui"! Et Dieu a complètement renversé leur situation d'échec en grande aventure victorieuse. Seul Lui peut faire cela!!!

 

Depuis le départ, Dieu veille sur chacun d'entre nous avec des projets merveilleux pour ceux qui veulent le suivre. Cela ne nous évite pas les problèmes de la vie quotidienne, ni les oppressions, mais tout est sous contrôle de l'Eternel. Ce qui est arrivé à Moïse, pensez-vous qu'il ne peut pas arriver la même chose dans votre vie?

 

"Recommande ton sort à l'Eternel, et tes projets se réaliseront" (Proverbes 16:3)

 

Enjoy

Partager cet article
Repost0